Post3

C’est encore moi : Frede Rioux. J’ai toujours 21 ans.

Aujourd’hui, c’est la journée de la femme et je t’en parle un peu à contrecœur.

Je dis à contrecœur puisque je n’arrive pas à concevoir pourquoi nous célébrons en seulement 24 heures, les créatrices de demain. Je trouve que cela nous place, encore et toujours, dans une position d’infériorité.

Afin de mieux t’exprimer mon point de vue, laisse-moi te donner un aperçu de ma petite vie en tant que (très) jeune femme à la tête d’une entreprise.

Je fais face à plusieurs défis, et ce, chaque jour. Des moments décisifs, des hauts et des bas. Un vrai “rollercoaster” (en passant, petit clin d’œil ici, tu devrais lire le livre The Entrepreneur Rollercoaster  de Daren Hardy. Je négocie, je me fais négocier, j’établis des plans pour finalement devoir recommencer au tout début. Je me motive, me remotive et parfois il m’arrive même de devoir travailler un 24 heures en ligne.

Et tout cela m’amène indéniablement à me poser la question suivante : aurais-je plus de succès si j’étais un homme ? Peut-être plus de facilité ? Ai-je le sentiment de me faire parler autrement en tant que femme ? Ma réponse à chacun de ces questionnements : non, pas du tout.

La vérité est que je sois une femme, petite, grande, un homme ou encore une adolescente, je n’y vois aucune différence. J’aurais fait face aux mêmes défis.

En 2016, nous ne parlons plus d’inégalité au Québec. Nous parlons d’ambitions. Je crois que la réussite n’est pas du tout reliée au sexe d’une personne. Au contraire, ce qui rassemble les hommes et les femmes et le désir de réussir, d’aller plus loin.

Comme Xavier Dolan disait lors de son discours à Cannes:

« Des femmes magnifiques avec une âme, une volonté et une force extraordinaire. Pas des victimes ni des objets… »

Voilà qui nous sommes.

J’en profite pour laisser un petit mot à toutes ces femmes extraordinaires que j’ai eu l’honneur de recevoir chez Millenya jusqu’à présent ou que je recevrai ce mois-ci :

Vous m’inspirez par votre courage, votre force, votre caractère. Vous faites avancer le monde et nous avons tellement besoin d’avancement. Ma génération, homme comme femme, a besoin de chacune d’entre vous, comme modèle de réussite, comme inspiration.

Maintenant je m’adresse à toi. Qui vas-tu devenir ? Une Lise Watier de ce monde ? Et pourquoi pas un Steve Jobs ? Non encore mieux, tu vas devenir toi-même : une personne accomplie, vraie, qui aura réalisé tous ses rêves et qui fera avancer le monde !

Voici donc l’engagement du mois. Engageons-nous à bâtir le futur, homme et femme ensemble et donner le meilleur de nous même.

3,2,1 GO !

Finalement…j’ai bien aimé te parler de ce sujet. ????